Les balades
Parcours faciles
Pour m'écrire
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

RSS de la région
Liens de référencement
Le site "Armor Argoat au fil de l'eau" est référencé par=













Association pour le Don d'Organe et de Tissus humains
Enclos et pierres fleuries - Le Yaudet
Chapelle du Yaudet en Ploulec'h
img01
 
Sur la pointe du Yaudet, à l'embouchure du Léguer, vivait au Moyen-age une cité importante nommée à l'époque "Vetus Civitas", la vieille cité. Elle sera nommée plus tard "ar Yoded" en breton.
Il est une autre ver
sion de l'origine du nom : une population de cultivateur occupant les lieux , le nom pourrait venir de "yeod" et "er ed" (herbe et blé).
Des fouilles ont permis de découvrir des outils en  silex, des haches polies et des morceaux de poteries.
L'histoire du Yaudet remonte à 5000ans avant notre ère.
Mais les premières traces d'habitation remontent au premier siècle de notre èr
e.










Un village occupait
le plateau. Les habitants bâtirent des remparts. et le Yaudet devint un port commercial  important.
Des échanges se développeront plus tard avec l'Italie lors de l'occupation romaine et le port du Yaudet fut desservi par le réseau de voies crées à cette époque.
Par la suite la population redevint une communauté agricole et l'activité maritime se replia plus loin dans les terres; img03Lannion devint le port du Légue
img04r.
D'après la légende l'
épouse de Saint-Efflam, Enora, à la recherche de son époux, trouva son esquif échoué dans la baie de la Vierge, retenu par les pierres en défendant l'entrée.
Un monastère y fut créé.
Ce monastère disparut dès le VIIème siècle.

C'est sur les fondations d'un temple romain que fut élevée une première église au XIème siècle; démolie en 1855. C'est ensuite sur les fondations de cette église que fut érigée la chapelle actuelle.
C'est une chapelle de style Beaumanoir avec un clocher mur et une tourelle
d'accès.
Le retable du XVIIème siècle représente une vierge couchée.
On retrouve cette présentation dans quelques lieux de culte en Armorique.

L'origine de ce symbole remonterait à l'occupation des romains où, pour éviter un affrontement avec les populations locales marquées par l'enseignement des druides, ils feront figurer dans leur temple la déesse Cybelle couchée et allaitant un enfant.
Mais d'autres explications existent encore.
De chaque côté: Sainte Anne et Saint Joachim.
Pour le personnage au pied du lit la tradition parle du prophète Isaïe.





chp

























Le pardon du Yaudet a lieu le troisième dimanche de Mai. (Messe le matin et vêpres l'après-midi.)
Les hommes portent les bannières, les femmes les statues et les enfants les bateaux.
La procession part de la chapelle et se rend sur le promontoire où a lieu la bénédiction  de la mer.
mer

































 

Date de création : 21/03/2010 @ 09:47
Dernière modification : 21/03/2010 @ 10:35
Catégorie : Enclos et pierres fleuries
Page lue 3896 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°1 

par JANDELLE le 16/03/2011 @ 08:10

C'est très bien fait , c'est succint mais complet .Cela fait plaisir de constater qu'il y a des personnes qui se préoccupent de valoriser et populariser notre beau patrimoine breton.Bravo et merci

Merci pour le petit mot sympa Jandelle !


^ Haut ^